Le développement social territorial

Repères méthodologiques

Abécédaire du développement social

Formation et Accompagnement

Conseil, stratégie, organisation.

Références J-F. BERNOUX CONSULTANT

Publications

4èmes de couverture

 

 

 

 

Le développement social territorial


Le Développement Social territorial est à comprendre comme un processus participatif de production sociale. Il se construit, avec le plus grand nombre des acteurs d’un même territoire (populations, institutions, pouvoirs publics, acteurs économiques), sur une stratégie de définition négociée d’un projet d’amélioration et de promotion sociale durable.

Approche globale, territoire, actorat, participation, dynamique d’acteurs, stratégie, projet… sont quelques-uns des principaux mots clefs du développement social territorial.

A l’inverse, parcellisation, publics cibles, assistance, cloisonnement, missions et programmes sont les mots d’un autre vocabulaire, profondément inscrit celui-là, dans les pratiques des organisations appliquées à « faire société ».

Outre la posture originale qu’elle suggère aux « intervenants sociaux » invités à placer leur action dans une dynamique participative, la logique de développement social territorial soutient que faire société ne peut se réduire à penser d’en haut la satisfaction des besoins et le traitement des problèmes sociaux, sans que soit reconnue la capacité de tout individu à être acteur des projets qui le concernent. Ni sans que soit assurée l’interaction population/environnement (ou population/territoire).

Ainsi le développement social territorial peut se définir comme étant la proposition d’un changement des conditions de production de la société par le changement du rapport des personnes avec leur environnement social, institutionnel et politique.
Le Développement Social Territorial propose en effet d’entrecroiser les notions de projet individuel et collectif, de projet politique et de projet de territoire.

Projet Individuel qui sous-entend la capacité de chaque individu d’être acteur de sa propre histoire et de son devenir (postulat éthique au fondement de la notion de projet).

Projet Collectif qui conditionne la satisfaction des besoins individuels à l’instauration d’une dynamique de changement et de progrès, possible par la confrontation des points de vue, le partage des idées et la définition d’objectifs co-construits d’amélioration.

Projet Territorial qui évoque l’espace de vie sociale et politique où se rencontrent les projets des différents acteurs : habitants, institutions, acteurs politiques et acteurs économiques et où se prennent les décisions et se réalisent les actions.

Ainsi les processus de DST, en reconnaissant, non pas seulement les projets sociaux d’accompagnement individuel et collectif destinés à favoriser l’intégration des personnes dans un système donné de société mais aussi les projets d’amélioration ou de transformation des territoires à la réalité des populations selon une vision écosystémique du progrès social, s’inscrivent dans une logique de développement social durable.